Changeons la perception des mathématiques et de l’informatique et ravivons l'intérêt des jeunes afin qu’ils soient plus nombreux à intégrer des parcours scientifiques et à embrasser des carrières dans ces domaines.  Encadrées par des chercheurs, les écoles proposent des sujets de recherche adaptés et inspirés par le quotidien, contribuant à la naissance de vocations et à la connaissance par les participants du monde de la recherche.

Les objectifs des écoles d'été

  • Assouvir l’intérêt des jeunes en matière de découverte en mathématiques et informatique et détecter les jeunes à fort potentiel pour mieux les orienter.
  • Amener les jeunes à comprendre la démarche scientifique et l’intérêt de la recherche.
  • Faire découvrir aux jeunes le monde de l’entreprise à travers la R&D.
  • Faire émerger une communauté composée de jeunes, de chercheurs et d'organisateurs d’école pour promouvoir la médiation scientifique dans ces disciplines.

Une réponse à une demande croissante

En France, il existe peu de stages ou d'écoles d'été d'initiation à la recherche en mathématiques et informatique. Ces initiatives sont en limite d’accueil et nombreux sont les jeunes qui ne trouvent pas de place (en moyenne 4 demandes pour 1 place).

Le déploiement de ces écoles sur le plan national est aujourd’hui indispensable. La fondation Blaise Pascal souhaite soutenir et développer ces écoles d’été pour permettre d’y accueillir plus de jeunes.

La fondation Blaise Pascal souhaite impulser une nouvelle dynamique afin de pérenniser les écoles existantes et en développer de nouvelles, en organisant :

  • 3 ou 4 écoles d'été pour lycéens,
  • 2 écoles pour étudiants en licence.

Les bénéficiaires du projet

En vitesse de croisière, 500 à 600 jeunes (français ou étrangers) sont attendus dans ces écoles. De nombreuses coopérations sont également développées avec des sociétés savantes ou associations actives à l'étranger pour attirer des jeunes à fort potentiel à poursuivre leurs études en France et concourir par la même au rayonnement de la francophonie. La sélection des participants se fait en tenant compte de l'égalité des chances et de la lutte contre les stéréotypes.

Pour encourager la participation de jeunes en provenance de milieux défavorisés, la fondation développe un programme de bourses.

Budget

1000 €/étudiants (frais d’inscription, hébergement, nourriture, déplacements).

Les mathématiques, malgré leur omniprésence dans notre quotidien, ne sont pas connues par les élèves et lycéens sous leurs formes vivantes. L’informatique est très utilisée par le jeune public mais peu étudiée. L’impact de ces deux disciplines est très mal identifié, alors même que notre société est confrontée à des défis de plus en plus complexes qui impliquent systématiquement les mathématiques et l’informatique.

Des clubs de mathématiques et informatique : pour quoi faire ?

Forte de son périmètre national, la fondation Blaise Pascal est l’opérateur idéal pour démultiplier et coordonner le développement de ces clubs sur le territoire et intégrer la discipline informatique, via des activités en informatique débranchée. Ces clubs, destinés aux jeunes de 11 à 20 ans, répondent à quatre objectifs principaux :

  • élargir la culture mathématique et informatique des jeunes de 11 à 20 ans,
  • allier apprentissage et plaisir des mathématiques et de l’informatique,
  • encourager l’égalité des chances et la parité dans les études scientifiques,
  • attirer plus de jeunes à fort potentiel vers les métiers scientifiques.

Déroulement des clubs

Sous la forme de rencontres hebdomadaires ou bimensuelles, collégiens et lycéens se retrouvent dans un cadre universitaire sous l’encadrement d’enseignants-chercheurs, doctorants, et enseignants du secondaire.

Par promotions de 20 à 100, les participants dépassent le cadre scolaire en alliant cours et travaux en groupe. Ils sont mis en situation de recherche sur des problèmes scientifiques, souvent issus de la vie quotidienne.

S’appuyer sur l’existant pour démultiplier les ambitions et les moyens

Par la mise en commun des ressources et l’appui de son réseau de partenaires, la fondation Blaise Pascal se donne pour ligne directrice de :

  • de doubler le nombre de clubs sur le territoire, d’ici 3 ans,
  • créer un club par ville universitaire française, d’ici 10 ans.

Budget

Le déploiement – voire la création – de ces clubs fait appel à un budget dédié de la fondation à hauteur de 5000 euros par an et par club. La rémunération des intervenants ainsi que la prise en charge partielle des frais de transports et logement des participants font partie des principaux postes de dépenses