SUCCESS STORY : Sciences, un métier de femmes ! Édition 2022

La journée « Sciences, un métier de femmes ! », initiée en 2017 par Isabelle Vauglin (CRAL et Femmes & Sciences), est réalisée chaque année avec Audrey Mazur (ASLAN et Femmes & Sciences) lors de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars.

Notre but est de lutter contre le trop faible nombre de filles qui s'orientent vers des études supérieures scientifiques et technologiques, en organisant cette journée spécifiquement destinée aux lycéennes pour les convaincre que toutes les voies d’études leur sont ouvertes et qu’elles ont le droit d’avoir de l’ambition dans leurs parcours professionnels à venir.

Les différences d'orientation, marquées dès le lycée, entre filles et garçons sont persistantes. Il s’agit d’un problème culturel, lié à l’éducation et au formatage modelé par la société, la famille, l’éducation, les médias. Les stéréotypes genrés entraînent des préjugés tenaces et les jeunes filles ont du mal à se projeter dans ces métiers et à envisager de faire les études pour y parvenir. De plus, la dernière réforme du lycée a conduit à une brutale et inquiétante diminution des filles en spécialité mathématiques, alors que le pourcentage de filles dans cette spécialité augmentait doucement. C’est pourquoi nous devons poursuivre notre action pour inciter les lycéennes à choisir des filières d’études scientifiques et technologiques.  

« Sciences, un métier de femmes ! » est organisée chaque année en partenariat avec Femmes & Sciences, le LabeEx ASLAN, les laboratoires ICAR et CRAL et avec un très fort soutien de l’ENS de Lyon. En six ans, nous avons accueilli dans l’amphithéâtre Mérieux de l’ENS 2506 lycéennes venant de 75 lycées de toute l’Académie de Lyon. Plus de 170 marraines ont participé à nos journées pour montrer par l’exemple aux jeunes filles que tous les métiers scientifiques sont mixtes ; ces marraines deviennent des modèles féminins pour les lycéennes qui les ont rencontrées. Le succès de ces événements a montré la pertinence de s’adresser directement aux lycéennes et que le manque de références féminines dans le monde scientifique a un impact énorme sur la représentation qu’ont les jeunes filles de la place de la femme dans le monde scientifique. 

Nous portons une attention particulière aux lycéennes de zones non urbaines, ayant encore moins accès à la culture scientifique. Nous dédions une grande partie du budget de la journée, dont les crédits accordés par la fondation Blaise Pascal, au paiement des bus pour faire venir des lycéennes issues de lycées éloignés de la Métropole, de toute l’Académie de Lyon. La subvention accordée par la fondation a également servi à financer la réalisation un rendu sous forme de bande dessinée par Leah Touitou, autrice de BD. Comme pour les précédentes éditions, ce compte-rendu en BD est diffusé aux jeunes filles pour qu’elles gardent un souvenir original de la journée. Il est disponible plus largement sur Internet afin d’augmenter l’impact de la journée.

POUR LIRE LA BD C'EST ICI 😃

Par ailleurs, un soutien exceptionnel de l’ENS de Lyon cette année a permis de financer deux interprètes de Langue des Signes Française grâce auxquelles deux lycéennes sourdes ont pu participer pleinement à la journée.

Les lycéennes ont apprécié le contexte particulier de cette journée qui leur était dédiée et qu’elles ont trouvé riche en échanges. Les marraines ont réussi à leur donner confiance en elles et envie de dépasser les préjugés.

Les retours des lycéennes sont très positifs et plusieurs élèves de Terminale disent avoir changé leurs vœux sur ParcoursSup suite à la journée.

 

Les enseignants aussi ont plébiscité cette journée et ils sont nombreux à nous solliciter pour renouveler l’opération l’an prochain. Chaque année, nous sommes obligées de refuser 100 à 200 lycéennes. Il est important d’arriver à organiser cette journée chaque année pour toucher le plus de lycéennes possible. Nous solliciterons donc de nouveau le soutien de la fondation Blaise Pascal pour la réaliser en 2023 !

Nous sommes évidemment convaincues qu’il serait nécessaire de proposer une journée équivalente pour les garçons pour qu’un changement réel des mentalités et des comportements se produisent. Le manque de temps et le manque de moyens sont les seules raisons qui nous empêchent de l’organiser. Cela reste un projet pour l’avenir…

EN SAVOIR +

Contact

Isabelle VAUGLIN, responsable

CRAL/CNRS– Observatoire de Lyon

Administratrice de Femmes & Sciences

isabelle.vauglin@univ-lyon1.fr

04 78 86 85 21

 

Audrey MAZUR

ICAR et LabEx ASLAN (UdL)

audrey.mazur@ens-lyon.fr

04 37 37 62 89

Pour en savoir plus : 

https://aslan.universite-lyon.fr/evenements-grand-public/sciences-un-metier-de-femmes-6-257508.kjsp?RH=1523974383591

https://cral-perso.univ-lyon1.fr/labo/fc/

https://culture-scientifique-technique.enseigne.ac-lyon.fr/spip/spip.php?article613