Découvrez tous les mois les projets de celles et ceux qui œuvrent pour la médiation scientifique en mathématiques et informatique ! 

France-IOI a été créé en 2004 avec comme objectif de créer et diffuser gratuitement des outils et contenus pour enseigner la programmation et l'algorithmique à un maximum de jeunes, organiser des concours dans ces domaines, et sélectionner et entraîner l'équipe de France pour les Olympiades Internationales d'Informatique.

Olympiades Internationales d'Informatique 2018 au Japon

Les projets de France IOI

CHIFFRES & IMPACT

  • 675 000 élèves ont participé au Castor Informatique en novembre 2018
  • Plus de 220 000 élèves ont participé au concours Algoréa en 2019
  • Environ 60 000 élèves ont participé au concours Alkindi en 2018-2019

Les principaux projets de France-IOI forment un parcours cohérent permettant aux jeunes d'aller progressivement de leur première découverte de la pensée informatique, à un niveau avancé en programmation et algorithmique.

Ce parcours débute par le concours Castor Informatique, co-organisé par France-IOI, Inria et l'ENS Paris Saclay, qui permet aux élèves du CM1 à la terminale de découvrir les sciences du numérique grâce à 12 questions interactives, chacune déclinée en trois niveaux de difficulté croissante, le tout à résoudre en classe en 45 minutes, au mois de novembre.

Il se poursuit par les différents tours du concours Algoréa, conçu pour accompagner les élèves dans leur apprentissage de la programmation. Chacun des trois premiers tours est une épreuve de 45 minutes où les élèves doivent écrire plusieurs programmes dans le langage de leur choix parmi Scratch, Blockly ou Python, pour faire effectuer des tâches de difficulté croissantes à un petit robot. Chaque tour du concours est l'occasion de passer à la catégorie suivante parmi quatre catégorie correspondant à la maîtrise de concepts fondamentaux de la programmation, de la séquence d'instructions aux tableaux et fonctions.

Entre ces différents concours, les élèves peuvent se préparer sur plusieurs parcours d'apprentissage, sur les sites des concours, et sur la plateforme d'enseignement de la programmation et de l'algorithmique de France-IOI, qui les accompagne de leur tout premier programme, à des niveaux très élevés en programmation et algorithmiques.

Pour les plus motivés, ces contenus permettent de se préparer puis sélectionner aux concours internationaux, comme les Olympiades Européennes Junior d'Informatique (eJOI) pour les collégiens, et les Olympiades Internationales d'Informatique pour les lycéens, lors desquels les équipes françaises ont obtenu de nombreuses médailles.

4 médailles pour la France aux Olympiades Internationales d'Informatique au Japon

Au-delà de ce parcours, France-IOI travaille sur d'autres projets avec ses partenaires, comme le concours de Cryptanalyse Alkindi avec l'association Animath, ou le développement et la mise à disposition d'outils pour l'enseignement de la programmation auprès de diverses universités, comme l'Institut Mines Telecom, l'université Paul Sabatier à Toulouse, Dartmouth College, et bon nombre d'organisateurs de l'équivalent du concours Castor dans divers pays.

Les projets soutenus par la fondation Blaise Pascal

Sans le soutien de la fondation, nous n'aurions probablement pas pu permettre à la France de participer aux eJOI, et la qualité de nos concours n'aurait pas été ce qu'elle est actuellement.

La fondation Blaise Pascal soutient France-IOI pour l'organisation du Concours Castor, du concours Algoréa, la création de contenus et outils d'enseignement de la programmation, ainsi que la préparation de l'équipe de France aux eJOI.

Pour les concours, le soutien nous permet avant tout d'améliorer les outils logiciels qui nous permettent d'améliorer d'année en année la qualité des concours, et d'accompagner leur croissance rapide.

Pour les eJOI, le soutien permet tout simplement la participation de la France à cet événement, en finançant l'hébergement des jeunes lors des stages de sélection et entraînement, et les frais de déplacement sur le lieu des olympiades.

 

Article écrit par Mathias Hiron  de l'association France IOI.